Les Unions Régionales CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES avec l’UNEF et l’UNL Île de France, rappellent leurs exigences du retrait du plan Macron-Philippe et réaffirment que les revendications posées permettent d’améliorer le système par répartition et rejettent le système par point :

  • Maintien des régimes de retraites : régime général, régimes spéciaux, régimes complémentaires, code des pensions civiles et militaires

  • Retrait du plan Macron-Delevoye

  • Retour à la retraite à taux plein à 60 ans

  • Taux de remplacement de 75% de la rémunération d’activité sur la base des 10 meilleures années dans le privé et des 6 derniers mois dans le public, pas de retraite inférieure au smic 

  • Prise en compte de la pénibilité, des périodes de formation et aménagement des fins de carrière 

Il faut renforcer la mobilisation en élargissant le mouvement de grève à d’autres secteurs du public et du privé, à l’instar de l’appel à la grève dans toutes les raffineries, chez les personnels navigants ou encore chez les avocats à partir de la semaine prochaine, tout en finançant les caisses de grève.

En conséquence, les URIF appellent les salariés à continuer de se réunir en assemblées générales afin de généraliser la grève et de se saisir des initiatives prévues au plan national le jeudi 9, le vendredi 10, le samedi 11 janvier, avec une manifestation à Paris (départ Nation à 13h30), et les jours qui suivent, jusqu’à ce que le gouvernement retire son plan.

D’ores et déjà, les URIF appellent à la manifestation:

jeudi 9 janvier, à partir de 13h30

de la place de la République

à la place Saint-Augustin (à proximité de l’Elysée)

AG 6 janvier 2020